Les animaux au centre de la campagne électorale…

Cette question vous tient à cœur ?

Le seul vote crédible, le seul parti dédié au monde animal est DierAnimal.

VOTEZ DIERANIMAL – LISTE 25
YVAN BECK
2ème candidat pour la Région de Bruxelles-Capitale

Ce n’est un secret pour personne, la question animale a été « reprise » par tous les partis en quête de voix pour les élections…

Il est évident que le seul parti au-dessus de la mêlée – et assez paradoxalement le seul dont on ne parle pas …- est DIERANIMAL le parti animaliste belge, rattaché à Animal Politics, une coalition de 11 partis politiques européens qui œuvrent en faveur des intérêts des animaux. Pour la première fois, un parti belge fait partie de cette coalition et a co-signé un manifeste en dix points qui concernent fondamentalement les animaux mais aussi la crise climatique. Planète-Vie soutient les objectifs de cette coalition à niveau européen.

Là, vous ne risquez pas de vous tromper puisque la vocation de ce parti EST la défense du monde vivant sous toutes ses formes.

Le parti dont le respect pour les animaux se rapproche le plus de DIERANIMAL est ECOLO. J’ai collaboré à l’élaboration de leur projet quant à la protection du vivant et un grand pas a été franchi puisque ECOLO a inscrit le droit subjectif pour les animaux dans son programme, ce qui entraînerait – en cas de vote – la modification du code civil et de la constitution pour créer ENFIN une catégorie à part entière différente de celle de l’homme et de l’animal pour les animaux.

DIERANIMAL évidemment prône ce changement fondamental dans nos sociétés et pour la planète et ses écosystèmes.

MAIS… il y a des DIFFERENCES FONDAMENTALES entre un parti écologiste qui reste avant tout un parti politique (avec tout ce que cela comporte du point de vue électoral …) et un parti comme DIERANIMAL dédié au monde animal.

Pour DIERANIMAL, il n’y a pas de compromissions sur le fond. Nous sommes un parti animaliste.

J’en cite deux exemples :

1) L’ABATTAGE RITUEL

Quoi qu’on en dise, ECOLO – à Bruxelles en tout cas (étant donné la forte population musulmane) – n’ a pas rejeté la pratique de l’abattage rituel.

Pour DIERANIMAL, parti constitué essentiellement de végétariens ou de vegan la question ne se pose évidemment pas puisque ce parti prône l’abandon progressif de l’alimentation carnée dans les années à venir. Toute forme d’abattage est donc … à abandonner.

Je me permets de vous rappeler en dehors de toute considération éthique ou religieuse la position des scientifiques (UPV – Union Professionnelle vétérinaire) TRES CLAIRE sur ce sujet :

«  BELGIQUE – déclaration de l’Union Professionnelle Vétérinaire

Le tract distribué à Bruxelles par ECOLO en début de semaine ne passe pas.

On n’a pas fini de parler de ce tract distribué par deux candidats Ecolo, dont Zoé Genot, durant plusieurs jours sur les marchés bruxellois. Taxés de communautaristes, ces tracts reprenaient plusieurs sujets sensibles de la campagne comme le port du foulard ou encore l’abattage rituel sans étourdissement. Et pour ce dernier, la position d’Ecolo semblait claire en tendant vers une autorisation.

Si le parti s’est distancé de ces tracts qui n’avaient pas reçu l’aval des hautes instances d’Ecolo, le mal est fait pour certains. En effet, il n’en fallait pas plus pour faire réagir l’Union professionnelle des vétérinaires via son président, Stefan Degallaix.  » Je suis choqué de penser que cela leur paraît normal de faire marche-arrière sur tous les efforts qui ont été faits ces dernières années, lance-t-il. Que ce soit pour un motif religieux ou pas, je trouve tout simplement honteux qu’on puisse encore penser à autoriser ce genre de pratique. Des dizaines d’études ont prouvé que les animaux souffraient de ce genre d’actes et nous continuerons à en parler. »

Ecolo est donc dans le viseur de l’UPV.  » On nous dit que c’est un écart qui a été condamné dans le parti mais si cela a été écrit sur des tracts, c’est que c’est un sujet dont on parle au sein du parti. Les deux candidats ne l’ont certainement pas inventé, peste-t-il. En fait, c’est encore pire que ce soit Ecolo qui se retrouve dans une telle polémique. Le parti se présente comme protecteur du bien-être animal, mais on ne peut pas défendre les animaux et être pour l’abattage sans étourdissement. »

2) L’IMPACT de la CONSOMMATION de VIANDE sur le RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Dans les 10 points relevés par ECOLO et donc les mesures à prendre, … rien sur l’impact de la production industrielle et la consommation de VIANDES.

Or, c’est rejeter 20 % (participation de la production de viande mondiale sur les GES) du problème à la trappe pour ne pas se confronter au secteur agricole. Un secteur agricole en pleine souffrance aujourd’hui qui serait pourtant le premier bénéficiaire de l’abandon des « farms factories » au profit de petites exploitations, autonomes économes, travaillant en circuit court et permettant à la Belgique de retrouver une souveraineté alimentaire abandonnée pour enrichir les lobby agroalimentaires internationaux.

La VEGETARISATION des assiettes, le boycott total des viandes industrielles et des importations à bas prix sont évidemment des priorités absolues pour DIERANIMAL dans sa lutte contre le réchauffement climatique, indissociable de ses valeurs sur le plan éthique.

Si la défense du vivant EST UNE / votre priorité, si vous voulez placer au sein des députés et parlementaires belges des personnes qui n’abdiqueront pas ces valeurs mais travailleront au fil des ans pour amener nos sociétés et les partis traditionnels à plus de respect des autres formes de vie …alors, VOTEZ pour la LISTE 25, VOTEZ DIERANIMAL !

Dr Y BECK,
2ème liste DierAnimal pour le Parlement bruxellois

Télécharger l’affiche